Parmi les tâches d’entretien des jardins et des parcs, la taille des plantes et des arbres produit incontournablement des déchets. Afin d’éviter les allers retours vers la déchetterie, la solution la plus pratique est l’utilisation d’un broyeur de branches. De plus, cela permet de produire soi-même son compost naturel, afin de pouvoir procéder à l’enrichissement du sol. Néanmoins, avant l’achat d’un tel équipement, il est nécessaire de bien connaître les véritables besoins, afin de faire un investissement réfléchi. Les modèles de broyeur de branches proposés sont en effet surtout catégorisés en fonction du volume des déchets à traiter et de la fréquence du broyage.

Quand le broyeur de branches à disque porte-lames convient-il ?

Proposant une grande efficacité, le broyeur de branches à disque porte-lames permet de couper les branches en très petits morceaux, idéaux pour rapidement faire du compost. Ce modèle est conseillé pour les jardins n’excédant pas les 300 m². Il est également dédié au broyage des branches souples de faible diamètre et des feuilles. La coupe des branches est assurée par des lames fixées sur un disque qui tourne à grande vitesse. En général, la vitesse de rotation des lames atteint les 2000 tours par minute, afin de pouvoir déchiqueter les déchets en très petites brindilles. Il est toutefois nécessaire de pousser les déchets à la main ou avec un poussoir spécial pour profiter d’un broyage très rapide. Entre autre, grâce au poussoir, vous pourrez éviter les vibrations désagréables que peuvent transmettre les branches en se faisant couper par les lames. Dans le cas où le poussoir n’est pas fourni avec l’achat broyeur de branche, vous pouvez vous en procurer facilement auprès des vendeurs d’équipements de jardinage ou dans les rayons de bricolage des supermarchés. Durant l’utilisation de ce type de broyeur de branches, une surcharge de végétaux peut néanmoins se produire et engendrer un blocage. Pour résoudre les problèmes de bourrage, il suffit de rabattre la goulotte. Cela se produit surtout pour le cas de déchets encore humides, mais peut s’avérer très fastidieux à la longue. Il est ainsi conseillé de laisser les déchets se sécher préalablement durant 2 ou 3 jours, avant de procéder au broyage. Il est également conseillé de prévoir un affutage des lames tous les ans, pour obtenir une performance de coupe optimale. Néanmoins, sachez que les lames sont réversibles et que vous pouvez les retourner lorsque l’une des faces a perdu son efficacité.

Quel broyeur de branches à haut rendement choisir ?

Pour des branchages plus durs pouvant atteindre 4 cm de diamètre, il est conseillé d’opter pour un achat broyeur de branche à rotor. Le broyage y est beaucoup moins rapide, car il est assuré par un rotor qui tourne à 40 tours par minutes, afin d’écraser les déchets contre une lame de compression. Néanmoins, l’utilisation est sécurisée par l’étroitesse de l’accès aux parties actives et les bourrages peuvent être facilement résolus grâce à la possibilité d’inverser le sens du rotor. Pour traiter des branches de grand diamètre, tout en évitant les risques de bourrage, il est conseillé d’opter soit pour un broyeur à turbine, soit pour un broyeur à moteur thermique. Ce dernier est conçu pour pouvoir assurer des travaux de forte intensité et un usage professionnel régulier. Il est ainsi capable de broyer du bois dur et de grand diamètre.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.